UA-39107061-1
Tél. : 06 14 24 89 00

17 raisons pour lesquelles les gens ne vous écoutent pas (suite)


Norte_it [Dario J Laganà] / Foter / CC BY-NC-ND

Deuxième et dernière partie du dossier "17 raisons pour lesquelles les gens ne vous écoutent pas".

Les gens ne vous écoutent pas ? Ou encore pas assez ? ...La semaine dernière, nous avons abordé 8 premières raisons courantes pour lesquelles les gens ne vous écoutent pas, celles qui font que nous cessons  parfois brusquement d'écouter quelqu'un qui est en train de parler. Nous avons également vu que si  d'aventure personne ne vous écoute jamais lors de vos conversations, échanges, ou prises de parole en public, il est possible que vous soyez vous-même la source du problème.

Mais nous avons également pu constater que, fort heureusement, tous les espoirs sont permis lorsque nous prenons conscience de ces phénomènes-là ! Les lignes qui suivent constituent la suite (et la fin) de ce dossier, en vous présentant "9 autres raisons" (numérotées de 9 à 17) pour lesquelles les gens ne vous écoutent pas... avec – pour chacune d'entre elles – des pistes et conseils appropriés.

9. Vous perdez trop souvent le fil.

"Où en étais-je? Euh… oui, attendez, cela va me revenir !". Lorsque vous vous tenez dans le droit fil du sujet prévu, les gens vous suivent tout naturellement, sans difficulté. Mais si vous les amenez hors piste, ils vont probablement y rester. Au lieu de cela, prenez d'abord une profonde respiration, puis réfléchissez bien à ce que vous voulez dire. Ensuite seulement, dites-le succinctement et allez droit au but plutôt que de papillonner tout autour.

sculpture marrante (grenouille yoga) 720x720

10. Ce que vous dites est insignifiant.

Certaines personnes parlent, parlent et parlent encore, de tout et rien en particulier, juste pour entendre le son de leur propre voix. C'est très bien… uniquement pour parler à vous-même ou à un cercle de proches qui apprécient ce mode de fonctionnement. Mais gardez bien à l'esprit que dans d'autres circonstances, tout bavardage inutile va fatalement éloigner les gens qui gèrent leur temps différemment de vous. Demandez-vous si ce que vous avez à dire est vraiment important. Comme l'affirmait Gandhi, " Ce que vous avez à dire est-il préférable au silence?" Si la réponse est non, laissez donc parler le silence à votre place…

11. Ce que vous dites n'est pas pertinent.

Si vous aimez irriter les gens, faites donc jaillir des pensées hors sujet dans les conversations importantes. En pareil cas, ils vont très vite douter de votre crédibilité à chaque fois que vous ouvrirez la bouche. Ne leur donnez pas vous-même une bonne raison de revoir à la baisse l'opinion qu'ils ont de votre personne. Contribuez à la conversation d'une manière réellement productive, qui permette une réelle hauteur de vues.

Lire aussi  18 façons d'améliorer votre langage corporel (body language)

12. Vous commencez toutes vos phrases par, "Je suis désolé..."

Main devant la boucheSi vous avez réellement offensé quelqu'un, il est bien entendu approprié de lui présenter vos excuses. Mais si vous commencez systématiquement chacune de vos déclarations par une excuse, cela revient à vous excuser tout simplement d'exister ! Statistiquement, les femmes dans les entreprises le font encore beaucoup plus que les hommes, hélas. Soyez donc plus affirmé et confiant en vous-même en situation de communication. Tâchez de vous persuader que vos mots et votre présence ajoutent réellement de la valeur à ce qui est en train de se passer. Vous n'avez alors aucune raison de présenter des excuses (Remarque : sous plusieurs latitudes, dans certaines cultures, cette façon de s'exprimer fait toutefois partie des mœurs, de la politesse, et est donc couramment employée et admise !)

Personnage qui réfléchit 931x776

13. Vous ne savez pas où vous voulez en venir

Les gens écoutent ceux en qui ils font confiance. Si vous leur dites que vous allez faire telle chose, ou arriver à telle conclusion, et qu'en définitive vous ne le faites pas, ils n'auront plus jamais la moindre raison de vous écouter dans l'avenir. Les gens qui disent une chose et en font une autre sont fatalement perçus comme des hypocrites ou des menteurs, et quoi qu'il en soit réellement, ils donnent eux-mêmes un coup d'arrêt à leur droit d'être entendus.

"Il faut savoir ce que l'on veut. Quand on le sait, il faut savoir le courage de le dire. Quand on ne dit il faut avoir le courage de le faire. Quand on le fait, il faut l'assumer" (auteur inconnu)

14. Vous ne prenez pas suffisamment part aux actions qui existent autour de vous

bouée bienvenue à bord 572x427La plupart des gens entrent volontiers en communication avec des personnes qu'ils jugent dignes de foi, des personnes cohérentes... congruentes, même. A vous de prendre votre part d'engagement. Les personnes qui ne joignent jamais le geste à la parole finissent tôt ou tard par être étiquetées comme beaux parleurs. Si ces personnes ne contribuent pas (ou trop peu) avec ceux qui agissent dans le concret autour d'elles, elles ne bénéficieront généralement pas d'autant d'attention que celles qui contribuent davantage.

15. Vous êtes toujours négatif.

arrêtons de respirer 147x211Beaucoup trouvent que tout ce qui ressemble de près ou de loin à du "pessimisme rampant" est simplement démotivant et source de souffrance pour soi et pour autrui. Certes, rien ne vous oblige à être tout le temps gai comme un pinson, mais si rien de positif ne sort jamais de vos lèvres, les gens cesseront peu à peu de s'intéresser à ce que vous avez à dire. Par égard pour les autres, trouvez aussi des points positifs à partager !

Lire aussi  Estime de soi, ou bienveillance et compassion envers soi ?

 

16. Ce que vous dites est banal.

L'excellence ou l'originalité à tout prix n'est certes pas un challenge qu'il faudrait s'imposer (…au nom de quoi ?). Et il n'y a absolument rien de rédhibitoire dans le fait de proférer une banalité ou un cliché de temps à autre. En revanche, si toute votre conversation n'est faite que de poncifs et autres radotages, les gens vont simplement finir par passer leur chemin et rechercher un interlocuteur plus original. Tâchez donc de vous renouveler un peu, de trouver de nouvelles histoires à partager pour faire valoir votre point de vue. Les gens écoutent toujours plus volontiers ceux qui les mettent dans un état d'attention détendue, avec des moments de surprise, des rebondissements; et des passages intéressants.

17. Vous n'écoutez jamais les autres.

On ne le dira jamais assez : une communication efficace est un processus mutuel et réciproque. Si vous n'êtes pas vous-même un auditeur actif vis-à-vis des gens qui sont autour de vous, alors ils ne ressentiront ni besoin ni le désir de vous écouter. Faites en sorte que votre écoute soit plus active, et plus attentive aux autres. Cela doit devenir une priorité pour vous. Vous serez alors surpris de constater à quel point vous serez plus souvent invités à partager votre opinion avec un public tellement plus attentif !

 

Texte librement traduit, interprété, remanié et commenté par Bernard Lamailloux le 07/09/2015 à partir de l'article suivant :
http://www.inc.com/kevin-daum/17-reasons-people-aren-t-listening-to-you.html

Filet séparateur rigolo bleu 300x72

Construire et animer une session de formation


Bernard Lamailloux est l’auteur d’un livre de conseils aux formateurs intitulé  « Construire et animer une session de formation » paru en juillet 2014 aux éditions DUNOD.


Si vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article, merci de bien vouloir nous en informer. Pour cela, il vous suffit de sélectionner le texte en question, puis d'appuyer sur Ctrl + Entrée.

Et si vous laissiez un commentaire ?...

A propos de l’auteur

Bernard Lamailloux

Auteur, consultant, formateur passionné par tout ce qui touche à l’ingénierie de formation, je suis également musicien, théâtreux, phonéographe, bon vivant, et je vous réserve encore bien d’autres surprises !

f3697c80016033ba07b1bf4ac12f95f3P
%d blogueurs aiment cette page :

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :