UA-39107061-1
Tél. : 06 14 24 89 00

ITyPA sympa ce MOOC épisode 2….

Jeudi 11 octobre 2012 - Deuxième rendez-vous avec mes petits camarades (et profs) virtuels. Il paraît que cette fois-ci, l'audience de notre première rencontre  a été pulvérisée, et que ce sont plus de 1000 fonds de culottes (dont le mien 🙂 qui sont en train de s'user sur les e-bancs de ce machin bizarroïde... Cette fois-ci j'ai compté huit intervenants, toujours sous la houlette débonnaire de Christine Vaufrey.

Ce hangout public m'a laissé sur une bonne impression... On sent bien qu'l y a un fil conducteur, que les intervenants savent plus ou moins où ils veulent en venir... En même temps, je n'ai pas pu m'empêcher de comparer (plus ou moins consciemment) avec les émissions télé en multiplex, où des pros de la prise de parole la prennent au vol, se la rendent, se la réapproprient avec une maestria qui laisseraient pantois tous les ceussses qui veulent s'occuper de notre "temps de cerveau disponible" avec l'air de ne surtout pas y toucher 🙂

Là c'est tout à fait différent : On sent qu'on est en train de vivre un moment historique (rappelons que nous assistons en direct au premier mooc francophone, tout de même...) dont le seul fait qu'il ait lieu sous nos petites mirettes z-et oreilles ébahies ferait frémir d'émotion tout tout e-pédagogue (ou pas e- d'ailleurs, y'a pas d'raison) qui se respecte en ce bas monde. Plus tard nous dirons tous, la larme à l'oeil, à nos petits enfants "J'y étais !". Donc, c'est du vrai grand moment moulé à la louche, du vrai, du lourd, y'a pas à mégoter...

Et en même temps on n'est pas à la télé, mais alors pas du tout : d'où de charmantes petites hésitations proférées par une grande partie des intervenants, des "heu", des "eh bien", et autres "oui... en fait, c'est-à-dire" (sans parler des temps morts) qui ne sont pas sans nous rappeler l'époque héroïque des radios libres (...si ça se trouve, lors les premiers gazouillis des radio amateurs, ça devait être déjà de ce tonneau-là 🙂

Lire aussi  Dix mots pour changer l'éducation. Aujourd'hui : "8 - Evaluer"...

Qu'importe, ne boudons surtout pas notre plaisir. Même les petits côtés brouillons dont je viens de parler m'émeuvent au plus haut point, parce que bien  au-delà (ou à cause) de tout ça, j'ai ressenti justement à fleur de peau la sincérité, l'envie de partager, d'être ensemble, et ma foi, j'ai trouvé que dans l'ensemble, ça l'fait !

D'autant plus que mine de rien des choses très sensées ont été dites pendant la "retransmission", notamment une torsion de cou en bon uniforme pour quelques idées reçues sur le net (du style "...il ne faut surtout pas que je me connecte sous mon vrai nom, sinon tout va pouvoir être retenu contre moi". Eh oui, il s'agit là d'une des multiples formes que revêt l'obscurantisme des temps modernes ! ).

Eh bien, du coup j'ose prétendre que même si cette joyeuse causerie brouillonne au coin d'un méga-feu de 1000 pékins ne servait qu'à ça aujourd'hui, eh bien ce serait toujours ça de pris. Et c'est beaucoup.

Et puis question organisation, nos amis... euh, organisateurs, donc, n'ont pas encore dit leur dernier mot, surtout qu'à ce que j'ai compris, la parole allait être donnée à nous autres (c'est-à-dire les 992 autres qui causent pas encore dans le poste 🙂  dans une approche résolument socio-constructiviste et assez révolutionnaire, à savoir que c'est nous-mêmes, apprenants de tout poil qui allions contribuer à construire le contenu du cours (voilà qui est des plus réjouissants !).

Ainsi je compte bien m'installer jeudi prochain devant mon petit ordi au fond de ma pinède, à l'heure habituelle (18 h heure légale française) pour assister au prochain épisode de ce show interactif, réjouissant, jubilatoire et roboratif, qu'on se le dise.

Bien entendu je ne manquerai pas de vous faire part de mes impressions !

Et au moins, pendant qu'on est là-devant, on n'est pas devant la télé... c'est toujours ça de pris !


Si vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article, merci de bien vouloir nous en informer. Pour cela, il vous suffit de sélectionner le texte en question, puis d'appuyer sur Ctrl + Entrée.

8 commentaires
  1. Et oui je partage les impressions de bien-être et cela fait tout bizarre quand la vidéo s’éteint un grand sentiment de solitude.

  2. Peut-être l’idée que ce sentiment était (immanquablement) partagé par tant d’entre nous peut-il aider à l’atténuer ? En tout cas je l’espère. En tout cas merci du petit coucou, et puis Apytipa c’est vraiment génial comme titre, il fallait y penser, en tout cas j’ai a-do-ré. Parole ! 🙂

  3. Pour nous aussi @margoual 😉 si bien qu’on a une nouvelle fois discuté une bonne demi-heure de plus entre animateurs !

    @Bernard : merci pour ce billet qui nous rappelle que même les experts ont commencé par bricoler ! Et c’est bien comme ça qu’on apprend : par essai-erreur, nouvelle tentative, adaptation…

  4. Bonsoir Bernard tout le monde,

    Article très sympa 🙂
    J’ai râté quelques jours d’articles mais je compte bien me rattraper. Pour le moment j’en apprends un peu plus chaque jour pour le contexte de ce MOOC ITyPA actuel, et le nouveau terme qui attire mon attention dans votre article c’est “constructiviste.” (Un tour chez l’ami GOOG et hop, une petite idée en tête. )

    Merci de l’article et au plaisir de vous lire la prochaine fois!

    Cordialement,
    Karim

  5. Bonjour Bernard, Bonjour à tous

    Suite à la lecture de tes billets, sympas et pertinents (comme d’hab), sur ton nouveau blog ITyAP, lamailloux.wordpress.com, (que j’ai perlé), je te propose, je vous propose, de venir me rejoindre, nous rejoindre sur l’un des Pearltrees de notre Mooc où je suis actif : http://pear.ly/bIFHP .

    Je vais présenter ce Pearltree collaboratif à Marseille dans le bar camp à la Boat lors des rencontres du FFFOD les 19-20 et 21 novembre prochains: http://www.fffod.fr/actualites-de-la-foad/revue-de-presse-/2579-les-xes-rencontres-du-fffod

    Bienvenue et bon WE en PACA, ici en Normandie, il plouuut!

    Jean
    http://www.iapprendre.fr

Et si vous laissiez un commentaire ?...

A propos de l’auteur

Bernard Lamailloux

Auteur, consultant, formateur passionné par tout ce qui touche à l’ingénierie de formation, je suis également musicien, théâtreux, phonéographe, bon vivant, et je vous réserve encore bien d’autres surprises !

313206403ad3df14896bc34654025b61rrrrrrrrrrrrrrrr
%d blogueurs aiment cette page :

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :