La formation en face-à-face et à distance

Les jeux psychologiques lorsqu’ils sont initiés par un persécuteur

Un méchant personnage

Cet article fait partie du dossier spécial que nous avons publié à propos des jeux psychologiques. Voici un accès simplifié à l’ensemble des articles de ce dossier :

 


 

L’article précédent rappelait la composition du « Triangle Dramatique » (Persécuteur / Sauveur / Victime), présentait le Répertoire des jeux psychologique selon Eric Berne, et dressait le tableau des jeux psychologiques lorsqu’ils sont initiés par un Sauveur… Voici aujourd’hui, le…


Super hérosRépertoire des jeux psychologiques initiés par un Persécuteur (selon Eric Berne)

Pour chacun de ces jeux psychologiques, nous donnons le (ou les) nom(s) sous le(s)quel(s) le jeu est connu, le plus souvent sa traduction en anglais (pour le retrouver dans l’œuvre d’Eric Berne, au besoin), une description sommaire, ainsi que le bénéfice (même s’il peut être en apparence négatif) du joueur lorsqu’il « retire sa mise ». Enfin, nous donnons quelques pistes pour éviter d’entrer dans ce jeu… à condition de le voir arriver !

✖ Ball-trap (« Oui … mais »)

En anglais : « Why don’t you ? Yes … but … »

Description : Demander de l’aide et écarter toute proposition d’un « Oui … mais … »

Bénéfice : Colère avec un excellent alibi.

Comment l’éviter : Plaisanter (« …Encore!? « ), ou encore refuser de donner des conseils, interroger sur les tentatives et les idées de l’autre.

✖ Incitation au meurtre (« Battez-vous »)

En anglais : « Lets you and him fight »

Description : Révéler à une personne un jugement critique confié confidentiellement par un tiers. Mettre deux personnes en rivalité: « Avec M. X, l’année dernière, on avait fait comme ça… »

Bénéfice : Jouer les voyeurs : plaisir d’observer sans être impliqué.

Comment l’éviter : Dire une chose du genre: « Chacun a ses opinions, ses goûts, ses façons de faire et d’être… »

✖ La revanche (« Je te tiens, mon salaud »)

En anglais : « Now ! I’ve got you. S. 0. B. (son of a bitch) »

Description : Relever une erreur, un oubli, une faute chez celui-même qui vous a fait un reproche.

Bénéfice : Œil pour œil, dent pour dent ! Triomphe…

Comment l’éviter : Plaisanter: « Tu m’as eu! Un partout ! On fait la paix ? »

✖ Au pied! (« Le maître-chien »)

Description : Donner un ordre sec, sans raison fondée.

Bénéfice : Toute puissance.

Comment l’éviter : Se protéger. Résister en insistant pour faire mieux préciser la demande et ses raisons

✖ Dramaturgie  (« La Scène »)1

En anglais : »Uproar »

Description : Déclencher un drame pour éviter de régler le problème.

Bénéfice : Incapacité, passivité…

Comment l’éviter : Dire: « Pouce! » Questionner l’autre et le faire reformuler.

✖ Bras de fer (« Le mien est mieux que le tien »)

En anglais : « Mine is better than yours »

Description : Se mettre en compétition malsaine avec l’autre. Exagérer ses difficultés pour qu’elles apparaissent plus grandes que celles des autres.

Bénéfice : Vouloir se sentir le plus fort ;  Justifier sa passivité: « Oh oui! Mais moi, c’est pas pareil! C’est bien pire … »

Comment l’éviter : Refuser la rivalité: « C’est chouette pour toi.» S’interroger sur ses capacités à régler le problème.

✖ L’appât ( » le Viol »)

En anglais : « Rape »

Description : Attirer les autres en les flattant : « Vous qui savez tout « , ou en les appâtant: « J’ai appris que … enfin, je ne vous en dis pas plus. »

Bénéfice : Finir par triompher en déstabilisant l’autre par une question piège. Garder pour soi-même une information qui rend tout puissant.

Comment l’éviter : Ne jamais laisser l’autre vous mettre sur un piédestal. Lui répondre : « Merci, je ne sais pas tout. » Attendre sereinement. Refuser catégoriquement les sous- entendus.

✖ Dévalorisateur (« Les défauts des autres ») …C’est un des jeux les plus répandus sur terre !!!

En anglais : « Blemish »

Description : Dire du mal des chefs, des subordonnés, des collègues, des élèves, des professeurs…

Bénéfice : Être « rassuré » sur soi-même en masquant ses propres faiblesses.

Comment l’éviter : Dire: « Et si on parlait de ce qui marche bien? » ou « Nous avons tous nos faiblesses. »

✖ Manipulateur (« Coincer »)

En anglais : « Corner »

Description : Empêcher l’autre de faire ce qu’il envisage en démontant systématiquement toutes ses propositions: il est coincé !

Bénéfice : Triompher ou se sentir coupable.

Comment l’éviter : Faire de l’humour: « Aie ! Je suis coincé! » Agir en adulte : « Il y a plusieurs opinions pour régler cette situation ».

✖ Trop poli …  (« Chéri(e)… »)

En anglais : « Sweetheart »

Description : Être exagérément flatteur, voire obséquieux, pour pousser la personne à faire ce dont elle n’a pas envie.

Bénéfice : Se sentir tout puissant parce qu’excellent manipulateur.

Comment l’éviter : Répondre (en souriant) quelque chose du genre « Je ne marche pas à la flatterie. Parlons simplement. »

filet

Voilà. Cet article clôt le dossier sur les jeux psychologiques. J’espère que cela vous aura plu. Sachez que vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Bien à vous,

Bernard

 


  1. Un exemple détaillé de ce jeu a été présenté dans un article récent.

 

 


Cet article fait partie du dossier spécial que nous avons publié à propos des jeux psychologiques. Voici un accès simplifié à l’ensemble des articles de ce dossier :

 

 

Construire et animer une session de formation


Bernard Lamailloux est l’auteur d’un livre de conseils aux formateurs intitulé  « Construire et animer une session de formation » paru en juillet 2014 aux éditions DUNOD.

filet

 

7 commentaires
  1. Passionant! Ayant été manipulateur, j’ai une connaissance pratique de tous ces mecanismes mais il est plaisant de les voir structurés. Merci
    Pendant que j’y suis, felicitations pour votre blog, je viens de le découvrir et je ne cesse d’être agreablement surpris.

    • Merci beaucoup de votre appréciation. j’avoue que votre « …Ayant été manipulateur » m’interpelle diablement ! Ce n’est pas tous les jours qu’on reçoit le témoignage d’une personne qui reconnaît avoir manipulé son prochain, voilà qui n’est certes pas banal…
      Cela vous ennuierait-il de nous donner quelques précisions, sans forcément entrer dans des détails susceptibles de vous nuire ? Cela m’intéresserait vraiment.
      Quoi qu’il en soit je vous souhaite une excellente soirée.

  2. ah ah je suis désolée mais les commentaires m’ont fait rire.
    « Ayant été manipulateur … » + pas de réponse : …voyons si j’ai bien compris… n’est ce pas l’appât? :)
    Suite à une formation on m’a conseillé « oui mais » et je tombe sur votre site qui m’a permis de mieux cerner les jeux. Merci beaucoup pour ce travail qui va j’espère m’aider.
    Pas de chance pour moi j’ai plutôt hérité de mon enfant un côté sauveur colombe qui a le don d’attirer comme du miel les persécuteurs « manipulateurs ». Non je ne joue pas ici la victime ;) j’ai confiance je me soigne.
    Merci encore pour vos posts exhaustifs :)

    • Bonjour Wyrdie,

      Le rire étant (à mes yeux) un des plus grands cadeaux que nous puissions nous faire, il n’y a vraiment pas de quoi être désolée de nous avouer que des commentaires vous font rire, je vous assure ! Surtout que – vous l’avez aussi montré – vous ne rechignez pas à rire de vous-même…

      Quand au côté « sauveur colombe », il peut être considéré comme une chance, ou du moins un bon point de départ pour tous ceux qui gravitent autour du secteur de la relation d’aide en général. Et cela fait du monde…

      Pour ma part, je n’ai aucune honte à affirmer que, tout en m’efforçant moi aussi de « me soigner », je me reconnais tout à fait dans cet animal-là et que, par bonheur, il est tout à fait possible d’apprendre à gérer la relation avec les persécuteurs, lesquels, pas fous, préfèrent en général s’attaquer à des sauveurs colombes « moins aguerris » quand ils ont le choix.

      Qu’il me soit permis, pour finir, de vous dédier cette chanson qu’on jurerait écrite pour vous

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :