UA-39107061-1
Tél. : 06 14 24 89 00

Blog de Former Plus Haut!

Bienvenue dans cette section

Vous trouverez ici nos articles de blog. N'hésitez pas à parcourir également les commentaires (les liens figurent après chaque titre d'article), et à y laisser le vôtre, le cas échéant. Bonne visite !

18 façons d’améliorer votre langage corporel (body language)

bisou d'escargot N&B 359x359

 Libre traduction et adaptation d’un article paru sur http://www.positivityblog.com/index.php/2006/10/27/18-ways-to-improve-your-body-language/

 1. Ne croisez pas les bras ou les jambes - Vous avez sans doute déjà entendu dire qu’il est déconseillé de croiser les bras car cela pourrait vous faire paraître sur la défensive ou traduire le sentiment d’être surveillé. Cela vaut pour les jambes aussi. Gardez les bras et les jambes ouverts.

2. Gardez un contact visuel, mais ne fixez pas votre interlocuteur - Si vous vous adressez à plusieurs personnes, tâchez de toujours rester en contact visuel avec quelques-unes d’entre elles (pas toujours les mêmes !), efforcez-vous de créer un lien par le regard et vérifiez si elles sont effectivement à l'écoute. Attention, un excès de contact visuel pourrait faire fuir les gens. Alors qu’un manque de contact visuel peut vous faire paraître superficiel. Si vous n'êtes pas habitué à ce genre d’exercice, il se peut que vous trouviez cela quelque peu difficile ou inquiétant au début, mais continuez à y travailler et vous y habituerez.

3. N’ayez pas peur d’occuper l'espace – Changer de position, par exemple se mettre en position assise, ou debout, les jambes légèrement écartées constitue un signal basique de confiance en soi et montre que vous êtes bien dans votre peau.

4. Détendez vos épaules - Lorsque vous vous sentez plus ou moins tendu, l’énergie circule moins facilement jusqu'à vos épaules. Vous pouvez les rehausser un peu pour vérifier si les symptômes disparaissent. Essayez de vous détendre en desserrant les zones de tension en remuant un tout petit peu les épaules. Déplacez-les légèrement vers l'arrière.

5. Hochez la tête quand on vous parle - Hochez la tête de temps en temps pour signaler que vous écoutez. Mais n'exagérez pas, n’imitez pas Woody Woodpecker !

6. Ne vous relâchez pas trop, tenez-vous droit - Mais d'une manière détendue, pas de façon trop rigide non plus.

7. Penchez-vous vers votre interlocuteur, mais pas trop - Si vous voulez montrer que vous êtes intéressé par ce que quelqu'un dit, il est d’usage de se pencher vers la personne qui parle. Si vous voulez montrer que vous êtes confiant en vous-même et détendu, il faut également se pencher très légèrement en arrière de temps à autre. Mais ne ne forcez pas le mouvement sous peine de sembler (selon le cas) démuni et en quête d’approbation, ou encore arrogant et distant.

8. Souriez... et riez – allégez l’atmosphère, ne vous prenez pas trop au sérieux. Détendez-vous un peu, sourirez et riez quand quelqu'un dit quelque chose de drôle. Les gens seront beaucoup plus enclins à vous écouter si vous avez l’air d’une personne positive. Mais ne soyez pas le premier à rire de vos propres blagues, cela vous fait paraître nerveux et en attente de quelque chose. Souriez quand vous êtes présenté à quelqu'un, mais ne gardez pas ce sourire scotché sur votre visage comme un masque, vous sembleriez manquer de sincérité !

9. Ne touchez pas votre visage - Cela peut vous faire paraître nerveux et peut être gênant pour les auditeurs ou les personnes qui font partie de la conversation.

10. Gardez la tête haute - Ne gardez surtout pas les yeux sur le sol, cela peut vous faire paraître peu sûr de vous et quelque peu perdu. Gardez la tête droite et les yeux vers l'horizon.

11. Ralentissez ! - cela vaut pour beaucoup de choses. Par exemple, marcher lentement, vous fait non seulement paraître plus calme et confiant, mais vous verrez que vous-même vous sentirez moins stressé. Si quelqu'un vous interpelle, veillez à ne pas tordre le cou dans sa direction, tournez-vous un peu plus lentement en faisant pivoter en même temps le reste de votre corps.

12. Tâchez de ne pas bouger excessivement et essayez d’éliminer ou transformer tout mouvement incontrôlé ou tic nerveux tels que secouer votre jambe ou pianoter sur la table avec vos doigts. Vous sembleriez nerveux et agité – peut être même absent – alors même qu’au contraire votre objectif est d'obtenir l’attention de votre interlocuteur. Déliez vos mouvements si vous avez tendance à vous éparpiller. Essayez de vous détendre, de ralentir un peu et de garder des mouvements posés.

13. Utilisez vos mains avec plus de confiance. Au lieu d'utiliser vos mains pour toucher ou gratter votre visage, servez-vous-en pour communiquer ce que vous essayez de dire. Utilisez-les pour décrire quelque chose ou pour ajouter du poids à un point que vous essayez de développer. Mais il ne faut pas les utiliser pour autant à un point qui pourrait s’avérer gênant pour vos interlocuteurs. Surtout, ne laissez pas vos mains divaguer inconsidérément, il convient de les utiliser avec un certain contrôle.

14. Attention lorsque vous tenez un verre à la main Souvent, un verre tenu contre notre poitrine nous donne le sentiment d’avoir une certaine contenance. En fait, il ne faut rien tenir à l'avant de votre cœur, cela vous donne un air trop « à l’affût » et distant. Si vous tenez un verre à la main, baissez-le et maintenez-le par exemple à côté de votre jambe (si vous êtes assis).

15. Prenez conscience de l’endroit où se termine votre colonne vertébrale - Beaucoup de gens (dont votre serviteur jusqu'à tout récemment) peuvent se tenir indifféremment assis ou debout, le dos droit dans une posture correcte. Cependant, beaucoup font comme si leur colonne vertébrale se terminait là où commence le cou et donc penchent le cou vers l'avant d’une manière exagérée. En fait, votre colonne vertébrale se termine à l'arrière de votre tête. Gardez-votre rachis entier droit et aligné pour conserver une meilleure posture. Et si vous vous penchez, penchez l’ensemble !

16. Ne vous tenez pas trop près non plus l'une des choses que nous avons apprises c'est qu’en pareil cas tout le monde vous ressentira comme un gros bavard, même si vous parlez peu ! Laissez les gens avoir leur espace personnel, ne l'envahissez pas.

17. Utilisez l’effet miroir - Souvent, quand vous vous entendez avec une personne, quand les deux protagonistes s’efforcent d’obtenir une bonne « connexion » mentale, vous vous mettez à adopter « en miroir » l’attitude  de l'autre, le plus souvent inconsciemment. Cela signifie que vous souhaitez refléter peu ou prou le langage corporel de l'autre personne. Cette technique est redoutablement efficace lorsqu’elle est bien utilisée. Pour établir la connexion, vous pouvez essayer un peu de mise en miroir « proactive », histoire d’amorcer le processus. Si la personne se penche en avant, vous pouvez vous pencher vers l'avant également. Si il ou elle tient ses mains sur ses cuisses, vous pouvez faire la même chose. Mais il s’agit d’être très attentif, ne réagissez faut pas instantanément et inconsidérément, votre interlocuteur pourrait s’en rende compte !

18.  Gardez une bonne attitude – Enfin, veillez à garder une attitude positive, ouverte et détendue. La façon dont vous vous sentez finira par se traduire au travers de votre langage corporel, et cela peut faire une grande différence.

En conclusion, il vous est tout à fait possible d’intervenir sur votre langage corporel pour le modifier, mais comme toutes les nouvelles habitudes, cela demande un certain temps. Ce sont surtout des petites manies inconscientes (comme le fait de vous tenir la tête, par exemple) qui peuvent prendre du temps pour être corrigées Soyez patient et bienveillant envers vous-même : si vous essayez de changer trop de choses à la fois, cela pourrait être décourageant, et devenir source de confusion.

Prenez deux des éléments de la liste à travailler tous les jours pendant trois à quatre semaines. D'ici là, vus aurez développé des habitudes nouvelles et vous allez opter pour les bons réflexes, sans même y penser. Sinon, persévérez plus longtemps, jusqu'à ce que ça marche. Ensuite, choisissez deux autres éléments parmi ce que vous aimeriez changer et concentrez votre attention sur eux seuls. C’est une victoire de petits pas qui vous attend. Ne soyez pas trop pressé !

///////

ITyPA sympa ce MOOC ? En tout cas il est francophone… et il a plutôt bien démarré !

See on Scoop.it - Pédagogies actives

Bonjour, j'ai eu l'idée de m'inscrire au cours ITYPA, acronyme de « Internet, tout y est pour apprendre ». Présenté comme le premier MOOC francophone, il s'agit cours en accès libre et ouvert de 10 semaines qui explore les différentes techniques utiles pour se créer un « environnement personnel d'apprentissage » en ligne. Je vous invite chaleureusement à rejoindre l'aventure...

 

Pour les détails pratiques, cliquez sur l'image ci-dessous :

///////

Comment transformer un simple document Excel en modèle sécurisé ?

Comment remplacer très facilement, dans une feuille Excel, les valeurs existantes par de nouvelles valeurs, tout en conservant les formules qui existent... et sans aucun risque d'erreur !

Étonnament, c'est très facile à réaliser, et ça vous fait gagner un temps fou (sans parler des gains en fiabilité...).

Après avoir expliqué des milliers de fois cette astuce à mes apprenants, j'ai décidé de la mettre à la disposition de tous dans cette courte séquence de e-learning.



 

///////

Studyblue : créer ses flashcards en ligne

See on Scoop.it - Pédagogies actives

Vous devez mémoriser des flots de matière ?  Vous ne savez pas comment faire ? Le pétillant pédagogue et explorateur Marco Bertolini nous parle avec enthousiasme de Studyblue, une application pour créer vos flashcards en ligne, carrément !

See on trouvetavoie.wordpress.com

///////

Quand nous sommes “boostés” par les enfants…

Alice Liddell

La petite Alice, qui inspira Lewis Carroll
(de son vrai nom Charles Dodgson)

Le 4 juillet 1862, profitant d'un voyage dans un bateau à rames sur la Tamise (entre Oxford et Godstow), la petite Alice Liddell alors âgée de dix ans demande à Charles Dodgson de la distraire en lui racontant une histoire. Pendant que le révérend Robinson Duckworth se charge de ramer, Charles Dodgson s'exécute en racontant à l'enfant et ses deux sœurs également embarquées, Edith (huit ans) et Lorina (treize ans), l'histoire fantastique d'une petite fille justement appelée Alice après qu'elle fut tombée dans le terrier d'un lapin. Quand il eut fini, Alice Liddell lui demande s'il est possible qu'il couche l'histoire sur le papier, insistant encore et encore, ce qu'il fait finalement.

Aujourd'hui, grâce à Alice Liddell (que Lewis Caroll a probablement remerciée pour son aimable insistance), le monde peut profiter de la célèbre histoire d'Alice au pays des merveilles...

Cette anecdote  m'a remis en mémoire un aphorisme de Paulo Coelho :

"Un enfant peut toujours enseigner trois choses à un adulte :
être content sans raison,
s'occuper toujours à quelque-chose,
et savoir exiger – de toutes ses forces – ce qu'il désire".

///////

Tant qu’à faire du mind mapping (topogramme), autant que ce soit joli !

See on Scoop.it - Pédagogies actives

Ce site répertorie des topogrammes réalisés par des artistes,et plus largement des personnes ayant un joli coup de crayon... Les résultats sont très inégaux, mais une chose est sûre : cela vaut le détour !

See on www.mindmapart.com

///////

Wikimindmap: pour créer une carte heuristique (topogramme) à partir d’une recherche sur Wikipédia

Wikimindmap est un portail qui permet de créer en direct une carte heuristique (topogramme) à partir d'une recherche sur Wikipédia

Comment procéder ?

  1. Rendez-vous sur http://www.wikimindmap.org/

  2. Dans la liste déroulante de gauche (Selec at Wiki:), choisissez la version de Wikipedia à utiliser (pour le français, choisir fr.wikipedia.org)

  3. Dans la liste de droite (Enter your Topic: ), saisissez votre sujet (terme à explorer)

  4. Le résultat : un topogramme (ou encore carte heuristique, en anglais "mindmap") sur le sujet écrit avec des liens sur chacun des mots vers Wikipedia.


Remarque : Le résultat est exportable en format FreeMind (pour cela, utilser le lien "Download this mindmap as Freemind file")

Ci-dessous un exemple de ce que cela a donné avec le mot "carte" (pour l'agrandir, cliquez sur l'image)

Topogramme réalisé grâce à Wikimindmap

///////

Soyons congruent !

See on Scoop.it - Pédagogies actives

La congruence pédagogique, pour faire simple, est l’absence de distance entre les valeurs de l'enseignant en tant que professionnel et celles de l'enseignant en tant que personne. Elle se traduit notamment par une harmonisation entre le fonds et la forme de son intervention.

La non congruence est le phénomène le plus facile à percevoir pour un apprenant, ce qu’il traduit volontiers par l’expression, triviale mais réaliste, du « faites ce que je dis, pas ce que je fais ! ».

See on www.haeuw.com

///////

Moteur de recherche des cours particuliers et du soutien scolaire

See on Scoop.it - Pédagogies actives

Passerelle entre professeurs particuliers et élèves, Cherche-Cours est un moteur de recherche qui recense les professeurs particuliers dans toute la France (et les DOM-TOM). Ce site se propose de mettre en relation des élèves et des professeurs totalement gratuitement. Il ne s'agit  pas un organisme de soutien scolaire ni un intermédiaire payant entre élèves et professeurs...

See on www.cherche-cours.com

///////

Epédagogie, Web 2.0, formation professionnelle: Constructivisme et apprentissage en ligne

See on Scoop.it - Pédagogies actives

Est-il encore besoin de tordre le cou aux idées reçues concernant le e-learning ? Oh que oui ! L'exercice est particulièrement réussi dans cet article qui tombe dans le mille... Un grand coup de chapeau à Gilles Lepage !

See on pedagoblog-retafpa.blogspot.fr

///////
Page 14 sur 16« Première page1213141516
2a059bd8c740570eb428fd8a0a622873hhhhhhhhhhhhhhhh