La formation en face-à-face et à distance

Allez les profs, encore un effort… :-)

Livre

_

Un livre vient de paraître…

Un livre vient de paraître. Il s’appelle « Peut mieux faire » et porte la signature d’un artiste qui s’appelle Jean-Baptiste Alméras. Tout au long des pages, ce monsieur se souvient, en relisant ses bulletins scolaires, de la violence du système d’enseignement qui était encore en vigueur dans son enfance. D’ailleurs, le sous-titre est clair : « Mon enfance vue par l’Education nationale ». Le contenu l’est encore plus, puisque l’auteur s’est contenté… d’un travail de recopie qui se suffit à lui-même ! « En fait, je ne suis pas l’auteur… juste le héros », précise-t-il même avec gourmandise et, de fait, aucune phrase n’est de lui. Pourtant, ce livre à peine sorti s’est déjà taillé son petit succès (pour plus de précisions, voir cet article de l’Obs).

C’était en d’autres temps, m’objectera-t-on. Aujourd’hui l’ambiance de l’école n’a plus rien à voir avec cela !

En êtes-vous si sûrs ?

_

Des preuves affligeantes…

Voici tout d’abord un diaporama présentant des perles d’élèves recueillies dans des copies, devoirs et autres interros. Certaines sont savoureuses, et l’on y rit de bon coeur. A l’origine j’avais reçu ce diaporama avec un titre du style « La dure vie d’enseignant », ou quelque chose dans ce goût-là…

Autant j’adhère à cette observation (ayant moi-même été enseignant dans une autre vie…), autant je dois dire que j’ai été particulièrement choqué par certaines des « appréciations » (si l’on peut dire) écrites en rouge (comme il se doit…).

Pourtant, le fait que ce diaporama ait circulé un peu partout  en l’état prouve qu’il y a encore du boulot à faire du côté de l’affirmation de soi dans le respect d’autrui… surtout de la part de ceux qui sont censés donner l’exemple ! En effet, si certains élèves y apparaissent sous un jour, disons peu flatteur (sans même s’en rendre compte, ce qui fait tout le charme de cette compil), on peut en dire autant de certains profs ( qui se montrent tout aussi inconscients… sur un autre registre). Ah, la majestueuse et tranquille assurance de « celui qui sait » vis-à-vis de « celui qui ne sait pas »… C’est-y pas mignon ça madame ? …

Tenez, je vous laisse le soin d’en juger par vous-mêmes :

Enfonçons le clou…

Si vous en voulez encore une couche, en voici une, sonore cette fois. Il paraît que l’enfer est pavé de bonnes intentions. L’enregistrement sonore ci-dessous en est une brillante illustration. La scène se passe dans un collège, il y a une paire d’années. On peut y entendre une prof (de latin) s’échiner à tirer de ses élèves une réponse qu’elle attend visiblement d’eux… sans succès. En désespoir de cause, elle finit par lâcher ce cri du coeur : « …La réponse est bête ! ». Rien de bien méchant, me direz-vous. Question d’appréciation…

Une prof maladroite… écoutez ça !

Ah oui, au fait, une dernière chose : Jean-Baptiste Alméras, le monsieur du début, qui parle de l’école de son époque dans le livre qu’il vient de publier,  vient d’atteindre l’âge vénérable de… 44 ans !

Bien à vous,

Bernard

3 commentaires
  1. Salut ! Au premier qui aurait l’idée aussi sotte que grenue de me dire « Ouah l’autre, eh, les profs sont pas tous comme ça, hein ?!?!! »

    … Ben, laissez tomber, c’est pas la peine, je le sais déjà :-)

    • Bravo Bernard pource blog savoureux c est un plaisir délicieux à lire et réfléchir pour les formateur ou prof! Bizzzzzz

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :