UA-39107061-1
Redonner le plaisir de transmettre et d'apprendre
Tél. 06 14 24 89 00

Blog pro

« J’ai besoin »… Un drôle de mot magique

« J’ai besoin »… Un drôle de mot magique
Un zèbre qui sait qu'il ne peut pas changer les gens... mais qu'il peut toujours écouter leurs besoins...

Claire Mendes Real

 

Un article précédent, nous a montré à quel point le simple mot "Pardon" pouvait nous être bénéfique. Aujourd'hui, avant d'aborder un autre "mot magique", nous commencerons par étudier non pas comment dire ce joli mot ("Pardon"), mais comment... l'entendre :-) 

Comment recevoir un "pardon" ?

« L’insensé ne pardonne ni n’oublie, le naïf pardonne et oublie, le sage pardonne mais n’oublie pas» (Thomas Saltz)

Lire plus

///////

Vous avez bien dit « Constructif ?…

Trois petits cochons et un loup pas très... constructif :-)

Constructif : un mot dans l'air du temps...

Cela ne vous a certainement pas échappé, par les temps qui galopent il est de bon ton de se montrer "constructif". Les hommes politiques semblent en effet nous montrer le chemin, alors en y pensant, tout cela m'a donné envie de réfléchir sur cette belle notion de "constructif", et de voir comment l'appliquer au domaine de la communication interpersonnelle. Lire plus

///////

Pardon : encore un mot magique

 


demander pardon

Merci... d'avoir pris connaissance de ce qui précède :-)

Dans un article précédent, nous avons vu que le mot "Merci" pouvait nous être d'un précieux secours. Et ceci dans au moins 7 situations bien précises.

En fait, "merci" est un mot que nous nous plaignons généralement de ne pas entendre assez, mais dont nous sommes nous-mêmes – le plus souvent – trop avares (en fait, l'enfer, c'est les autres… air connu).

Ces mots qu'il faut savoir prononcer… Savons-nous aussi les entendre ?

Lire plus

///////

Merci : un mot magique dans au moins 7 situations

merci

Je ne dis pas "Merci" aussi souvent que je le devais et je doute être le seul.

En fait, je commence à croire que "Merci" est un des quatre* mots les plus dépréciés et le moins utilisés sur cette planète. Or, le mot "merci" est approprié dans un très grand nombre de situations. Des situations dans lesquelles il constitue, à chaque fois, une meilleure réponse que celle qui nous vient spontanément à l'esprit.

Je vous propose de faire un petit tour d'horizon de 7 situations courantes où nous disons habituellement  toutes sortes de choses, mais où nous pourrions avantageusement dire "Merci" à la place. Lire plus

///////

4 mots auxquels on ne pense jamais assez…

4 mots auxquels on ne pense jamais assez...

...Et qui pourtant font que la vie nous ouvre un peu plus les bras lorsqu'on les prononce.

4 petits mots tout simples qu'il faut savoir prononcer... mais aussi entendre, et si possible accepter !

Lire plus

///////

La pédagogie est une chose beaucoup trop sérieuse…

La pédagogie est une chose beaucoup trop sérieuse pour être confiée aux seuls pédagogues...

Une citation d'Alex Bortolotti, qui à l'image de M. Jourdain, excelle dans l'art de faire de la pédagogie sans (forcément) le savoir -)

 

Le Général de Gaulle estimait que ... "la politique est une chose beaucoup trop sérieuse pour la laisser aux mains des politiciens". On peut transposer ceci à bien des domaines... à commencer par la pédagogie. Lire plus

///////

Préjugés et illusions – Les dysfonctionnements des états du moi

Préjugés et illusions

Notre dernier article présentait les trois principaux états du moi selon l’Analyse Transactionnelle. Rappelons simplement que :

  • L'état Enfant recouvre le domaine du ressenti
  • L'état Adulte recouvre le domaine du pensé
  • L'état Parent recouvre le domaine de l'appris.

Le plus souvent, à un instant T, chez un même individu, il y a un seul état "aux commandes". Dans la petite histoire relatée dans l'article précédent, on voit très bien que Jean (comme nous tous) passe à plusieurs reprises, et sans transition, d'un état à un autre. Mais quand un état prend le contrôle, les deux autres n'ont pas voie au chapitre… C'est en quelque sorte "chacun son tour". Lire plus

///////

Les états du moi (Ego states)

allégorie états du moiA l'intérieur de chacun de nous coexistent (au moins) 3 personnes

Ah, les états du moi... Selon Éric Berne, créateur de l'Analyse Transactionnelle (voir notamment notre dossier sur les Jeux Psychologiques), nous ne sommes pas une personne unique. Ainsi, il y a en nous au moins trois différentes personnes, trois différents "états". En conséquence, pendant toute notre vie, tous autant que nous sommes, nous jonglons en permanence avec, à notre insu. Ces trois états sont : Enfant, Adulte et Parent. Lire plus

///////

Les taupes et les formateurs

Comment une brochette de taupes mortes m'a durablement donné à réfléchir sur mon métier de formateur...

Une bien étrange coutume

Dans certains coins particulièrement reculés de la Normandie profonde, il n’est pas rare de rencontrer encore des clôtures de champs agrémentées d’ornements bizarres. Lire plus

///////

Éloge de la méthode Coué

Allégorie Méthode Coué

Il m'est arrivé plusieurs fois, lors d'une discussion, d'entendre une phrase du type "Ah oui mais ça, cela relève de la méthode Coué". Le plus souvent, elle est prononcée avec une tranquille assurance teintée d'un zeste de dédain. A la suite de quoi, l'argument semble porter, et l'on passe à autre chose, comme si l'affaire était entendue : Ainsi il paraît admis que la méthode Coué est associée à un manque de sérieux, un gadget stérile, et elle ne semble rien mériter de mieux que des sourires condescendants. Pourtant, à y regarder de plus près…

Tout le monde en a entendu parler

Émile Coué (1857 - 1926) a mis au point sa célèbre méthode d’autosuggestion consciente en 1910. Elle se fonde sur un le principe suivant : toute idée, bonne ou mauvaise, que l’on se met dans la tête d’une façon ou d’une autre, devient pour nous "une réalité dans le domaine des choses possibles". En quelque sorte, nous sommes ce que nous pensons.

Cette méthode, donc, consiste tout simplement  à répéter plusieurs fois, à voix haute, à des moments bien déterminés, une affirmation sur nous-mêmes qui nous semble positive et utile. Exemple: "Tous les jours, à tous points de vue, je vais mieux, de mieux en mieux".

La méthode Coué n'a pas toujours bonne presse, pour au moins deux raisons :

D'abord, cela semble trop facile…

Nombreux sont les esprits chagrins qui décrètent que tout ce qui est simple est forcément entaché de manque de sérieux. "Allons quoi, il me suffirait de répéter ces choses-là pour qu'elles adviennent ?, Non, impossible, cela ne peut pas marcher !". Sauf que, comme toujours, il y a ceux qui n'essaient même pas… et les autres ! Surtout que, pour s'y mettre, nul besoin d'avoir recours à un thérapeute… C'est peut-être pour cela que certains la baptisaient "psychothérapie du pauvre" ?

Le Général de Gaulle lui-même, en son temps, le 14 décembre 1965, avait eu lors d'un entretien télévisé  cette célèbre sortie : "Bien entendu, on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant l'Europe, l'Europe, l'Europe ! Mais cela n'aboutit à rien et cela ne signifie rien". On voit clairement que la simple répétition d'un mot ou d'une phrase peut être considérée par beaucoup comme synonyme d'entêtement stérile ou de politique de l'autruche...

Pour ne rien arranger, le fonctionnement même de la méthode peut prêter à rire… en effet; la répétition a toujours son effet comique. Tout le monde se souvient du célèbre sketch de Dany Boon, "Je vais bien, tout va bien".

Ensuite, il y a les heures noires de l'Histoire de France (pendant la période de l'occupation)

La deuxième raison de la "mauvaise" réputation de la méthode Coué est beaucoup moins connue… Il se trouve qu'Alphonse de Châteaubriant, un des idéologues de la collaboration, a été en son temps un des plus fervents adeptes de la méthode Coué. En conséquence, comme il en va souvent avec les amalgames, cela a contribué à porter beaucoup de tort à la réputation de cette méthode.

Pourtant cela fonctionne !

méthode Coué - c'est possible !

Ce n'est pas parce qu'une idée est simple et accessible qu'elle doit être rejetée. En pareil cas, le moins que l'on puisse faire c'est de l'essayer, pour en avoir le cœur net.

Aussi étrange que cela puisse paraître, le simple énoncé de pensées positives est à même d'impulser des changements significatifs dans notre vie… sous certaines conditions, toutefois. Il faut en effet jouer le jeu, le vouloir vraiment, y croire soi-même, fût-ce un tout petit peu, et enfin tâcher de se mettre dans une posture d'attente favorable. Sinon cela ne sert bien entendu à rien.

De plus Émile Coué ne préconisait pas que la répétition pour le succès de sa méthode. Il y a aussi la visualisation positive (à l'image du skieur qui ferme les yeux avant le départ en se déroulant mentalement le film de son parcours idéal). Émile Coué passe d'ailleurs pour en être l'un des précurseurs... Enfin la gestuelle peut jouer un rôle important. Pour s'en faire une idée, il suffit de penser à l'exemple des joueurs de tennis qui se donnent de l'énergie en pratiquant des mouvements courts des avant-bras tout en gardant leurs poings serrés (pour suggérer l'énergie, la gagne...).

Je fais toujours beaucoup de publicité à la méthode Coué

méthode Coué - NénupharPersonnellement je fais toujours beaucoup de publicité à la méthode Coué... Ce malheureux pharmacien est aujourd'hui encore l'objet de tous les quolibets, alors que sa méthode fonctionne à merveille... à condition de s'en servir pour soi-même ! Comme disait une des personnes qui m'ont le plus inspiré, "Ne croyez rien de ce que je vous dis. En revanche, essayez-le !".

Pour ma part, j'ai la certitude qu'en toutes circonstances nous sommes ce que nous croyons, et qu'en amont de cela nous finissons toujours par croire ce que nous disons... particulièrement concernant les propos que nous tenons nous-mêmes, même lorsqu'ils semblent anodins.

Ainsi, je réagis systématiquement à des propos - tellement courus - de type "Ah, ce que je peux être bête, tout de même !", ou encore "Je suis nul !", ou tant d'autres, si courants, du même tonneau, proférés par des gens qui (bien entendu) parlent de leur propre cas. A tort ou à raison, je me dis que ces petites incantations inconscientes, souvent répétées, finissent par produire quelques dégâts...

En poussant le raisonnement plus loin, si cela fonctionne dans le sens négatif, il n'y a aucune raison de ne pas essayer "d'inverser la vapeur".

Ainsi, parmi les phrases d'autosuggestion proposées par Émile Coué, ma préférée est sans doute celle-ci :

"Je m'accepte tel que je suis, je me respecte profondément".

Et j'avoue que je la prononce régulièrement, à haute voix, à chaque fois que j'y pense, à toutes fins utiles. Franchement, quel risque y a-t-il à cela ?...

 

Quelques liens pour en savoir plus

 

méthode Coué : ça déteint :-) http://www.methodecoue.com/
Le site officiel de la méthode Coué
 
http://www.suivre-coue.org/
L'association Suivre Coué
http://coue.brest.free.fr/
Le Cercle Coué de Brest

Enfin, pour ceux qui le souhaitent, voici un enregistrement très émouvant de la voix d'Émile Coué lui-même :

///////
Page 1 sur 131234510Dernière page »