UA-39107061-1
Redonner le plaisir de transmettre et d'apprendre
Tél. 06 14 24 89 00

Les jeux psychologiques : le principe

Cet article marque le début du dossier spécial que nous avons publié à propos des jeux psychologiques. Voici un accès simplifié à l’ensemble des articles de ce dossier :

 


 

Bonjour,

Un article précédemment paru vous présentait un étrange bestiaire marin, métaphore de la condition humaine, où figuraient carpes, requins et autres dauphins… j’y ai même présenté un animal hybride que j’appelais le requin déguisé en dauphin.

Un des commentateurs a évoqué une situation où un « requin déguisé » joue à « Je voudrais tellement que tu m’aides, je suis certain que tu le peux« , avec une idée derrière la tête : celle de mieux mettre tout son petit monde en échec par la suite.

Typiquement , il s’agit là de ce qu’Eric Berne (fondateur de l’analyse transactionnelle) appelle un jeu psychologique.

Qu’est-ce qu’un jeu psychologique ?

Dans son ouvrage « Des jeux et des hommes« , Eric Berne définit le jeu psychologique comme « le déroulement d’une série de transactions cachées, complémentaires [entre plusieurs protagonistes], progressant vers un résultat bien défini, prévisible ».1 .

Quelques exemples de jeux

En fouinant un peu sur le net, j’ai fini par tomber sur un clip vidéo étonnant, constituant une excellente introduction aux jeux psychologiques par l’exemple. C’est présenté par… Gérard Jugnot !

Plusieurs jeux décrits par Eric Berne y sont ici répertoriés et explicités. je trouve que cela vaut toutes les démonstrations, je vous laisse regarder ça:

La semaine prochaine je vous donnerai de plus amples informations sur le sujet. Comme vous le verrez, toutes nos salles de cours, salles de formation, et plus largement l’ensemble de nos lieux de travail… et de vie quotidienne (y compris la vie de couple ou la vie de famille) sont le théâtre quotidien de ces jeux psychologiques. En prendre conscience, c’est déjà le début d’un moyen d’espérer y échapper un jour pour… du mieux !

C’est tout le bien que je nous souhaite.

Bien à vous,

Bernard


  1. [D’autres renseignements fort utiles sur ce sujet sont fournis par le site analysetransactionnelle.fr , où ces concepts (…et beaucoup d’autres !) sont décrits et détaillés de manière très pédagogique, documentée, complète.]

 

Cet article fait partie du dossier spécial que nous avons publié à propos des jeux

psychologiques. Voici un accès simplifié à l’ensemble des articles de ce dossier :

Article suivant : Les jeux psychologiques lorsqu’ils sont initiés par une Victime

 

Construire et animer une session de formation


Bernard Lamailloux est l’auteur d’un livre de conseils aux formateurs intitulé  « Construire et animer une session de formation » paru en juillet 2014 aux éditions DUNOD.

filet

 

7 commentaires
  1. Après avoir vu cette vidéo, on saisit mieux le sens profond de la phrase « Mais à quoi tu joues? ». Question essentielle à se poser à la première personne quand on perd un les pédales: « Mais à quoi je joue? ».

  2. Effectivement… Dans une prochaine série d’articles je tâcherai de donner un répertoire le plus complet possible de ces jeux… c’est toujours singulier de constater que toutes les 30 secondes on y reconnaît des tas de situations, de gens, y compris soi-même… C’est bine simple, à chaque fois je suis scié !

  3. Salut Bernard!
    Je reconnais ces petits trucs de tous les jours, sauf que je pensais pas que c’était particulièrement pour rabaisser les autres ou pour dominer etc, mais juste un moyen de se débarasser d’un peu de stress ou un peu plus, de frustration accumulée. J’ai dû faire face à certains cas extrêmes, voir insupportables, et on peut dire que c’était loin d’être amusant en effet : ) En tout cas c’est un sujet bien intéressant, je serai curieux d’en savoir plus , passez un agréable week-end : )

  4. Merci Karim. Les requins n’ont pas le monopole du jeu ! En effet, comme nous le verrons, il peut y avoir ce qu’on appelle des « bénéfices secondaires » à se comporter en victime ou sauveur, et à conforter cette position dans notre esprit et celui des autres… En général c’est assez malsain et cela ne rend pas plus heureux, mais… nous sommes tous capables d’être très alambiqués dans notre cheminement, comme le suggère cette image , qui illustrait un article déjà publié sur un sujet connexe

    Donc, pour résumer, les jeux ne sont pas réservés à ceux qui entendent « rabaisser les autres » ou « dominer »… Nous verrons d’ailleurs cela plus en détail. Bon weekend !

Laissez-nous donc un commentaire :-)

A propos de l’auteur

Bernard Lamailloux

Auteur, consultant, formateur passionné par tout ce qui touche à l’ingénierie de formation, Bernard Lamailloux est également musicien (auteur compositeur interprète, guitariste, pianiste, arrangeur, chef de chœur…), bon vivant, et vous réserve encore bien d’autres surprises !

%d blogueurs aiment cette page :