UA-39107061-1
Tél. : 06 14 24 89 00

Retour détaillé sur une campagne Thunderclap : La première mi-temps…

rayon de soleil à travers les tilleuls 525x350

Ceci est le récit détaillé d’une campagne Thunderclap menée pendant l'été 2014.

Mais commençons par le commencement : Thunderclap est un système de crowdspeaking.

De la même façon que le crowfunding mutualise des fonds, le crowdspeaking mutualise des contacts.

Le principe de Thunderclap a d’ailleurs été décrit ici dans un article précédent intitulé « Promotion, personal branding : Thunderclap , l’arme fatale ».

Lors de notre inscription sur le site de Thunderclap (https://www.thunderclap.it), le système nous a demandé en tout premier lieu de choisir combien nous pensions pouvoir recruter de "supporters" acceptant de confier la liste de leurs contacts (Facebook, Twitter ou Tumblr) au système, afin que ces contacts puissent être en quelque sorte mutualisés, et qu’ils reçoivent une seule et même notification d’une manière synchrone, créant ainsi mécaniquement un effet de buzz impactant réseaux sociaux et moteurs de recherche.

Cette notification, lorsqu’elle est diffusée massivement et en un éclair (ils appellent cela le « blast ») consiste en un court message, suivi d’un lien.

Dans notre cas, le message est celui-ci :

« Le rêve de Bernard : Diffuser son livre auprès de toutes les personnes intéressées par l'acte de transmettre ».

Et le lien pointe sur le site présentant le livre de Bernard Lamailloux : http://formerplushaut.com/

 

Thunderclap : quand on s'exprime ensemble les choses peuvent enfin arriver 666x430

Au moment de l’inscription, nous avons été amenés à choisir d’atteindre un objectif de 100, de 250, ou encore de 500 supporters, à l’intérieur du laps de temps initialement imparti (31 jours). Le deal c’est justement qu’une fois l’objectif choisi, nous avons 31 jours pour l’atteindre, du moins au départ, faute de quoi la campagne s’annule, purement et simplement. Dans notre cas, nous avons opté pour la voie médiane (250 supporters).

Voici donc sous ces lignes le récit détaillé d’une campagne Thunderclap, de A à Z, menée à l’occasion de la parution d’un livre de Conseils aux formateurs. Ce récit vous permettra de revivre au jour le jour ce système de « chasse aux supporters acceptant de recommander un projet dans leur réseau social favori ». Nous avons décidé de retrancrire ici l’essentiel des messages envoyés – au fur et à mesure – à ceux de nos supporters qui avaient choisi de suivre le projet en temps réel sur la plateforme Thunderclap. Thunderclap appelle ce procédé « les mises à jour » (updates) du projet.

 

Thunderclap : Dans les starting blocks...

vendredi 13 juin 2014, J 1

Lancement de la campagne, trois proches seulement ont reçu le lien pour le moment (le temps pour nous d'ajuster toutes les manettes...), tous les trois ont accepté d'être supporters.

Du coup, cela nous fait pour l'instant 568 personnes potentiellement impactées, ces 568-là représentant les contacts cumulés des trois premiers contributeurs, à l'heure où nous écrivons ces lignes... avec un peu moins de 100 contacts par supporter en moyenne, nous sommes dans les clous. Ça va, vous suivez ?... 😉

Pourquoi "potentiellement" impactées ??? Tout simplement parce que - et c'est là tout le sel de l'histoire - nous devons absolument atteindre le seuil des 250 supporters pour que l'ensemble de ces potentiellement impactés soient notifiés... en une seule fois, et avant la date butoir, s'il vous plaît !

Lire aussi  Peut-on éviter une mort par PowerPoint ?

Cela aura pour effet de créer un buzz particulièrement impactant ("Thunderclap" = coup de tonnerre, littéralement) sur les réseaux sociaux, ce qui est bien le but visé.

Dans le cas contraire, eh bien, nous ne récolterons qu'un lamentable "plouf" 🙁

D'ailleurs, vous avez peut-être remarqué qu'après avoir contribué, il ne se passe... rien du tout dans vos profils Facebook, Twitter ou Tublr ! En effet, tout se fera - ou pas ! - à la fin, en zéro ou... une seule fois, c'est ainsi, la loi du Thunderclap c'est du tout ou rien !

En même temps, c'est ce qui fait tout le piquant de l'histoire...

Alors courage, on y croit, en route pour un "thunderous applause", haut les cœurs, nous f'rons front !    😉

 

4e journée de campagne...

lundi 16 juin 2014 ,  J 4

Thunderclap : Soutenons le rêve de Bernard !

Un très grand merci à tous ! Ce lundi 16 juin nous atteignons les 35 supporters, soit 13% du total qui devra être atteint pour le dernier jour minuit. Il nous faut en effet absolument trouver 215 nouveaux supporters d'ici-là...

Si nous les trouvons, on fera la ola ensemble, comme ça : ¸,ø¤º°°º¤ø,¸¸,ø¤º°°º¤ !

Dans le cas contraire, eh bien c'est un peu comme dans l'histoire de cendrillon, le carrosse se transformera en citrouille, c'est la règle du jeu !

Alors n'hésitez surtout pas à recruter vous aussi de nouveaux supporters. N'oubliez pas de leur expliquer un peu l'histoire.

Tenez : une bonne source de motivation : à l'heure qu'il est nous avons atteint un impact social de 9646 personnes (représente les contacts cumulés de tous les supporters..).

Cela signifie que le 12 juillet, un coup de tonnerre (thunderclap)déferlera sur les réseaux sociaux de 9646 personnes, plus toutes celles qui auront été impactées...

...ou qu'un pétard mouillé fera un petit plof en n'impactant même pas le bout de mare qui se trouve près de la citrouille de Cendrillon.

Nous faisons l'impossible de notre côté... mais nous avons besoin de vous tou(te)s pour y arriver !

Courage !

 

5e jour : Bernard a été interviewé, le résultat est sur YouTube !

mardi 17 juin 2014,  J 5

Thunderclap : L'interview diffusé sur Youtube

Aujourd'hui 5e jour de campagne, nous en sommes à 40 supporters, et l'impact social potentiel passe à 11482 personnes !

Par ailleurs Bernard a répondu à une interview qu'il a été invité à publier sur sa chaîne YouTube. Il y présente son livre, en répondant à quelques questions essentielles et bien ciblées. N'hésitez pas à suivre le lien !

Signalons en outre que le livre est désormais disponible en commande sur les plateformes de vente en ligne…

...Il nous reste tout de même encore 210 supporters à aller chercher pour reporter le challenge... Si vous avez une idée, n'hésitez surtout pas !

 

11e jour : Cela s'essouffle dangereusement !

dimanche 22 juin 2014 , J 11

Thunderclap : premier graphique de progression

Bonjour. Au 11ème jour de campagne (soit plus d'un tiers du parcours) le taux de participation semble stagner. Nous n'avons en effet recueilli que 4 supporters supplémentaires en cinq jours ! Si la progression était linéaire (voir schéma), il faudrait que nous en ayons à ce jour...exactement le double (88) !

Lire aussi  Récit détaillé d'une campagne Thunderclap : Suite et fin

Nous lançons donc un appel, pas encore désespéré, mais très appuyé pour que ceux d'entre vous qui lisent ces lignes fassent connaître ce projet auprès de leur amis pour permettre à cette campagne de décoller comme elle le mérite !

Le plus simple est d'utiliser le petit lien "Invite Friends" que vous trouverez sous les trois gros boutons rouges au début de cette page ("Facebook", "Twitter", "Tumblr").

Vous pouvez aussi envoyer un mail collectif à plusieurs personnes de votre choix, en leur expliquant en deux mots le projet... et l'enjeu !

Joignez donc à votre message le lien ci-dessous, il mène à l'url où vous vous trouvez actuellement (Campagne Thunderclap : Soutenons le rêve de Bernard) :

https://www.thunderclap.it/projects/12700-soutenons-le-r-ve-de-bernard

Voilà. L'heure est à la mobilisation, plus que jamais nous comptons sur vous !

D'avance merci.

 

20e jour : nous sommes à 10 jours de la ligne d'arrivée...

mercredi 2 juillet 2014, J 20

Thunderclap :  premier graphique de progression

Bonjour !

Il semblerait bien que les choses s'améliorent, merci et bravo à vous !

Décidément, le phénomène Thunderclap contient en lui-même un bien diabolique scénario, et recèle tous les aspects d'un thriller ! Mille bravos à ses concepteurs (...membres du studio New Yorkais De-De, pour "Design-Develop"). Pour en savoir plus vous pouvez toujours lire cet article (déjà mentionné sous ces lignes. Nous ne vous cachons pas que nous serons soulagés (...ou atterrés ?) quand tout ça s'arrêtera, avec une issue positive, espérons-le. D'un autre côté on se dit que c'est le jeu... Qui en effet aurait l'idée saugrenue de regarder sa montre en plein milieu d'une attraction foraine qui vous fait décoller l'adrénaline du sol à la vitesse de la lumière ?

D'après nos calculs effectués en fin de journée (une vingtaine de supporters aujourd'hui, la moisson a été bonne...), il nous reste 10 jours pour trouver les 81 supporters manquants. Voilà qui nous fait une moyenne de 8 par jour, ce qui nous paraît raisonnable comme objectif...même s'il faut quand-même les trouver, hein ?

Tous les espoirs semblent donc de nouveau permis, si (comme dit l'autre) la courbe ne s'inverse pas d'ici-là ! 🙂

Allez, tenez bon, merci pour toute la pub que vous nous faites, merci de continuer à en parler autour de vous, nous espérons que vous réalisez que vous êtes en fait une infime minorité à lire ces mises à jour, mais en même temps que c'est par vous que nous avons obtenu le maximum d'impact !

Quelle que soit l'issue de combat, soyez donc assurés de nos remerciements aussi émus que sincères...

 flèche_droite_lamailloux_comSuite (et fin) de ce dossier : les toutes dernières étapes de l'aventure...

 

Construire et animer une session de formation


Bernard Lamailloux est l’auteur d’un livre de conseils aux formateurs intitulé  « Construire et animer une session de formation » paru en juillet 2014 aux éditions DUNOD.


Si vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article, merci de bien vouloir nous en informer. Pour cela, il vous suffit de sélectionner le texte en question, puis d'appuyer sur Ctrl + Entrée.

Et si vous laissiez un commentaire ?...

A propos de l’auteur

Bernard Lamailloux

Auteur, consultant, formateur passionné par tout ce qui touche à l’ingénierie de formation, je suis également musicien, théâtreux, phonéographe, bon vivant, et je vous réserve encore bien d’autres surprises !

5ccc51716c71a7f30f7686f071e4b70fllllllllllllll
%d blogueurs aiment cette page :

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :