feedback
Tél. : 06 14 24 89 00

Les Niveaux Logiques de la PNL

Un jour, six élèves d'une même classe récoltèrent un zéro en dictée.

  • Le premier rentra chez lui et répondit à sa mère qui lui demandait des explications : "Mes copains m’ont gêné par le chahut qu’ils faisaient".

Disant cela, il se situait au niveau de l’environnement :Où ? Quand ? Avec qui ?

  • Le second rentra chez lui et expliqua à ses parents : "J’ai fait des fautes à ma dictée, d’accord, mais c'est parce que je me suis trop précipité, j'ai écrit sans réfléchir."

Disant cela, il se situait au niveau du comportement, de l’action : Quoi ?

  • Le troisième rentra chez lui et dit : "Tu sais bien que je ne suis pas fort en grammaire!"

Disant cela, il se situait au niveau des capacités, des savoir-faire :Comment ?

  • Le quatrième dit : "Mais maman, je suis fort en maths, et tu sais bien que quand on est fort en maths on est faible en français."

Disant cela, il se situait au niveau des croyances, des valeurs, des critères, des motivations : Au nom de quoi ?

  • Le cinquième dit : "Maman, toi tu es bonne en français, mais moi je ne suis encore qu’un enfant !"

Disant cela, il se situait au niveau de l’identité : Qui suis-je ?

  • Le sixième expliqua : "La relation que j’ai avec ma classe ne me permet pas de..."

Disant cela, il se situait au niveau de la spiritualité, de la vision, de la transmission : Qui d’autre ?

De quoi s'agit-il exactement ?

Les Niveaux Logiques sont un modèle proposé par la PNL. Ce modèle a été créé par Robert Dilts à partir des travaux de Gregory Bateson.

Il s'agit d'un modèle de lecture des comportements humains, et de description de nos processus psychiques. Selon Dilts, notre psychisme est organisé en niveaux logiques, c’est à dire en ensembles de processus qui influent les uns sur les autres de manière hiérarchique. C'est la raison pour laquelle on a l'habitude de représenter ces niveaux logiques sous la forme d'une pyramide, à l'instar de la célèbre pyramide des besoins humains (d'Abraham Maslow) ou de la pyramide des apprentissages dont nous avons déjà parlé ici.

Schéma des niveaux logiques de Robert Dilts (version 2020)

Le modèle de Robert Dilts comporte six niveaux. Mais de nombreux auteurs ont modifié ou enrichi ce "découpage". Ainsi, dans l'illustration qui suit, nous avons ajouté une sorte de "soubassement" [1] que nous appelons "Terrain d'origine".

 

Les six niveaux…

Environnement, contexte

Il s'agit tout simplement du contexte au sens large, des personnes avec qui nous sommes en contact, de l'entourage…

Ce niveau correspond aux questions Où ? Quand ? Avec qui ?

Comportement

Il s'agit là de nos actions concrètes, de ce que nous faisons , de nos habitudes…

Ce niveau correspond à la question Quoi ?

Capacités, savoirs-faire

Il s'agit de l'ensemble des capacités que nous mettons en œuvre à un moment donné.

Ce niveau correspond à la question "Comment ?"

Croyances, valeurs, critères

Les croyances sont des représentations subjectives que nous tenons pour vraies quelles que soient les circonstances, que ce soit sur nous-même ou le monde qui nous entoure.

Lire aussi  Les taupes et les formateurs

Les valeurs désignent des concepts auxquels nous adhérons et grâce auxquels nous évaluons le monde qui nous entoure Les valeurs les plus courantes dans le genre humain sont répertoriées dans une liste que vous trouverez en suivant le lien suivant :
https://formerplushaut.com/dp-listes-utiles

Les critères sont ce sur quoi nous nous appuyons habituellement pour fonder un jugement.

Le niveau "Croyances, valeurs, critères" correspond à la question "Au nom de quoi ?"

Identité

C'est la représentation que nous avons de nous-même. C'est aussi la source de notre estime de soi.

Ce niveau correspond à la question "Qui suis-je ?"

Sens, spiritualité

Ce niveau concerne les relations entre l’individu et un système plus vaste que lui, qui l’englobe, le dépasse et surtout le relie à autre chose.

Ce niveau correspond à la question "À quel monde je me sens appartenir ?"

D'autres niveaux?

Certains auteurs détaillent le niveau "Sens, spiritualité" en prolongeant vers le haut la "partie inversée" de la pyramide, créant ainsi des niveaux supplémentaires, dits "niveaux d'appartenance", avec diverses zones concernant des notions de famille, de communauté… D'autres, comme nous l'avons vu, prennent en considération le "terrain d'origine" sur lequel la pyramide vient s'appuyer (nous l'avons d'ailleurs fait figurer sur l'illustration).

En quoi est-ce utile à un formateur (ou enseignant) ?

Les Niveaux Logiques permettent de développer une vue plus globale d'un problème donné. Quand on analyse une situation de formation (ou – de manière générale – de travail) à travers le prisme des Niveaux Logiques, on peut toujours constater ceci : Dès qu'une perturbation ou un problème intervient à un niveau donné de la pyramide, cela influe "en cascade" sur tous les niveaux inférieurs. Donc, lorsqu’un problème se pose, il est vivement conseillé d’explorer le niveau supérieur.

Situation exemple…

Henri était formateur pour une grande enseigne de GSS (grande surface spécialisée). Au moment où se passe cette histoire, il avait tout récemment enseigné à Jacky (nouvel arrivant employé dans la GSS à un poste situé tout en bas de l'échelle) comment s'y prendre pour effectuer une mise en rayon rapide et efficace.

Mais quelques jours plus tard, le responsable de rayon était venu se plaindre auprès d'Henri de la "mauvaise qualité de son intervention", au motif que Jacky avait accumulé un retard considérable dans les opérations de mise en rayon qu'il était censé effectuer. Henri décida alors d'aller s'entretenir avec Jacky pour lui demander quelques explications sur ce qui n'avait pas été suffisamment clair pour lui.

Pour ce faire, il utilisa les niveaux logiques. Voici un extrait du dialogue :

Henri – Alors, dans cette ruche bourdonnante [Environnement, contexte] il semblerait que tu rencontres quelques difficultés à traduire en actes [Comportement] ce que nous avons vu pendant le stage… Est-ce que tu as des difficultés à mettre en pratique ce que nous avons vu ? [Capacités, savoirs-faire]. Y a-t-il des points que tu voudrais qu'on revoie ensemble ?

Jacky – Non non, je pense avoir tout compris…

Henri – Eh bien que se passe-t-il alors ? Tu dis avoir compris ce qu'il convient de faire, et pourtant tu ne le fais pas… J'ai entendu dire que certains stagiaires rechignent à faire de la mise en rayon au motif que cette tâche ingrate serait confiée aux nouveaux arrivants en matière de "bizutage" [Croyances, valeurs, critères], est-ce le cas pour toi ?

Jacky – Non non, pas du tout, cette tâche doit être accomplie, je le vois bien, il faut bien que quelqu'un le fasse, d'une manière ou de l'autre…

Henri – Si j'ai bien compris, c'est juste quand ce "quelqu'un" c'est toi que ça cloche, alors ?

Jacky – Oui. En fait je ne me sens pas à ma place ici [Identité].

 

Lire aussi  Le don et le pardon

En poursuivant cette conversation, il apparut bientôt que Jacky, jeune étudiant bardé de diplômes, avait postulé à cette fonction pour des raisons essentiellement alimentaires, mais qu'il avait le plus grand mal à exister pleinement dans ce milieu tellement nouveau pour lui, aux antipodes de ce qu'il avait connu jusqu'alors.

L'histoire ne dit pas si Jacky a pu être aiguillé par la suite vers un autre poste, ou une nouvelle organisation, ou si au contraire cette épreuve a été suivie pour lui d'autres difficultés, déboires ou échecs. Mais l'important est de voir comment l'utilisation du concept (les Niveaux Logiques) a permis de ne pas "tourner en rond" indéfiniment autour du problème posé. Bien au contraire, cette méthode éprouvée peut permettre de démêler une situation qui au premier abord apparaît comme un "plat de spaghetti émotionnels"

Congruence, ou alignement

Cette histoire nous permet de toucher du doigt la notion de congruence. En développement personnel, le terme congruence désigne le degré de correspondance entre :

  • l’expérience d'un individu…
  • et la prise de conscience de cette expérience par rapport à ce qu'il est en train de faire.

Si l'on préfère, la congruence est essentiellement une question de cohérence interne.

S'agissant des Niveaux Logiques, on a l'habitude de parler d'alignement pour parler de la congruence des niveaux à un instant T. Certains, sur le ton de la plaisanterie, vont jusqu'à affirmer qu'en pareil cas, "notre charpente interne a comme une petite scoliose"… Je trouve cette image très parlante.

Quoi qu'il en soit, vous pouvez être sûrs d'une chose : souvent, lorsque vous vous surprenez à dire qu'il y a "quelque-chose qui cloche", ou que "vous vous sentez tiraillé(e)", il y a presque à coup sûr un souci de congruence, d'alignement, et que les Niveaux Logiques constituent vraisemblablement pour vous une piste de recherche de solution.


[1] Source : Françoise Chaulet, Évidence Communication


Si vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article, merci de bien vouloir nous en informer. Pour cela, il vous suffit de sélectionner le texte en question, puis d'appuyer sur Ctrl + Entrée.

– Commentaires Facebook –

Et si vous laissiez un commentaire ?...

A propos de l’auteur

Bernard Lamailloux

Auteur, consultant, formateur passionné par tout ce qui touche à l’ingénierie de formation, je suis également musicien, théâtreux, phonéographe, bon vivant, et je vous réserve encore bien d’autres surprises !

Derniers Articles

ultricies ut id libero diam libero non porta. massa elit. venenatis, consectetur
%d blogueurs aiment cette page :

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :