feedback
Tél. : 06 14 24 89 00

Article(s) étiqueté(s) avec le mot clé : "audace".

(Catégorie sans description)

Toute philosophie peut être sexy, si si…

La philosophe Marie Robert propose sur Spotify un podcast intitulé « Philosophy is  sexy ». Il s’agit d’une (longue) série de petits exposés d’une quinzaine de minutes, fort bien faits, tout au long desquels nous entendons sa douce voix nous parler de sujets passionnants. Et cette voix nous donne envie de tout ce qu’on voudra sauf… décrocher. Personnellement, j'en suis devenu tout simplement accro, et à chaque fois j'en ressors tout revigoré. Pour Marie, il ne s’agit pas que d’un podcast, mais «[…] une parenthèse intime, un pas de côté, pour oser la philosophie, la désacraliser, la remettre au cœur de notre vie et se laisser inspirer».

Les différents épisodes traitent de différents sujets tels que l'amour, le rire, l'identité, le dépassement de soi, la défaite, l'accélération du temps, la douceur, le sens, l'engagement, la rencontre, la vulnérabilité...

Mais le tout premier d’entre eux porte sur l'audace. Vers la fin de cet épisode, Marie nous donne lecture d’un dialogue extrait d’un ouvrage de Jonathan Tropper intitulé « Le Livre de Joe ». Et j’ai trouvé ce texte tellement savoureux que je n’ai pas pu résister à l’envie de vous le retranscrire ci-dessous :  

 

Le célèbre coyote courant dans le vide au-dessus de la falaise.

 

Tu te souviens des vieux dessins animés du Coyote, dit-il, quand le coyote se précipitait d'une falaise et qu'il continuait à courir jusqu'au moment où il baissait les yeux et réalisait qu'il cavalait dans le vide?

– Ouais

– Eh bien, je me suis toujours demandé ce qui lui serait arrivé s'il n'avait pas regardé en bas. Est-ce que l'air serait resté solide sous ses pieds jusqu'à ce qu'il ait atteint l'autre bord du précipice? Je pense que oui, et je pense qu'on est tous comme ça. On s'élance pour traverser le canyon, le regard fixé droit devant soi vers les choses vraiment importantes, mais quelque chose, la peur ou un sentiment d'insécurité, nous fait regarder en bas. Alors, on s'aperçoit qu'on marche sur du vide, on panique, on fait demi-tour et on pédale à toute vitesse pour retrouver la terre ferme. Mais si on ne baissait pas les yeux, on arriverait sans problème de l'autre côté. Là où les choses sont vraiment importantes.

 

 

Voilà. Je vous recommande chaleureusement toutes ces écoutes. Vous pouvez suivre ce lien :

 

///////

Derniers Articles